Michel Sardou, dévasté, son fils a touché le fond !

5058

L’épidémie du coronavirus a fait des ravages sur son passage depuis son apparition en Chine il y a seulement quelques mois. La crise sanitaire a poussé l’ensemble des pays du onde a prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation de cette pandémie. Le confinement et le respect des gestes barrières ont été les mesures les plus utilisées pour freiner cette épidémie dangereuse.

Malheureusement en plus des conséquences sur le plan sanitaire, le coronavirus a généré une véritable crise économique. En effet; de nombreuses entreprises ont été contraintes de mettre la clé sous la porte. Certains domaines n’ont pas été épargnés. C’est le cas notamment du secteur de la restauration, ou encore du divertissement qui ont beaucoup souffert de la crise sanitaire.

Dans ce contexte très tendu, le fils de Michel Sardou, a décidé de pousser un cri de détresse. Celui qui est un excellent comédien, récompensé à de multiples reprises, s’est retrouvé sans travail du jour au lendemain et comme il n’est pas intermittent du spectacle, il ne peut bénéficier d’aucune aide fiancière.

« Et sinon pour les artistes (qui ne sont pas intermittents comme moi), on fait comment ? Sans tournage, sans théâtre, sans festival, sans aide et avec toujours les mêmes charges à payer », a-t-il confié sur instagram. Pour Davy Sardou, il n’est pas envisageable de demander une aide financière à son illustre père. Il souhaite à tout prix s’en sortir par ses propres moyens.

Connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, Michel Sardou, a réagit sur l’actualité sanitaire. Il a également indiqué qu’il était très inquiet pour son fils, qui traverserait une période très compliquée à cause de cette épidémie, qui a frappé de plein fouet la planète entière « Le pauvre, il en bave. Il gagne très peu, il continue, il fait des lectures … », a confié le chanteur et comédien émérite.

Face à la détresse de certains comédiens, qui n’étaient pas considérés comme des intermittent du spectacle, le gouvernement a décidé de mettre en place une aide d’urgence afin de limiter au maximum les situations précaires. « Ce dispositif spécifique pour accompagner, le secteur des arts, de la culture, du confinement prolongé, permettra de bénéficier d’une sécurité complémentaire », avait annoncé en Avril, Franck Riester, qui était encore ministre de la culture.

Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.