Jamel Debbouze endeuillé : il perd sa « Mère Courage », qui avait 81 ans

0
112

Le célèbre humoriste, Jamel Debbouze est une figure emblématique en France. Son talent indéniable en tant qu’humoriste, acteur et réalisateur font de lui une personnalité emblématique de la comédie. Mais depuis quelques jours, l’heureux papa de deux enfants vit une période particulièrement compliquée. Et pour cause, l’artiste émérite a perdu un être cher, qui était une personne si précieuse à ses yeux.

Son deuxième nom était « Mère courage » au Maroc. Hier, Aïcha Chenna a rendu son dernier souffle à l’âge de 81 ans. Jamel Debbouze lui a rendu hommage poignant. D’ailleurs depuis quelques heures, les hommages se multiplient à son égard, tant elle était appréciée à travers le pays, mais également au delà des frontières. « Tu as passé ta vie à nous montrer la voie. Merci. Grâce à toi on sait ! Paix à ton âme », a écrit Jamel Debbouze.

« Alors que le deuil attriste l’humoriste ainsi que c’est compatriotes, c’est une des plus grandes figures du féminisme marocain qui s’est éteinte ce 25 septembre, comme l’a annoncé la deuxième chaîne de la télévision du Maroc, 2M. Aïcha Chenna avait 81 ans et une vie remplie de combats, pour les femmes et les enfants vulnérables, dans son pays », ont rapporté nos confrères de Public.

Elle avait crée l’Association Solidarité Féminine, Aïcha Chenna a tout fait pour aider les mères célibataires et des enfants abandonnés. Formée en tant qu’infirmière, elle a longtemps officié en tant qu’animatrice d’éducation sanitaire et sociale. Sa plus grande fierté était d’avoir mis en place l’ASF en 1985. L’objectif était de former les mères célibataires afin qu’elles deviennent autonomes financièrement.

Son travail hors norme avait été récompensé par le Roi Mohammed VI. Aïcha Chenna avait remercié le Roi du Maroc pour son soutien. « Sa Majesté le Roi m’a témoigné sa bénédiction et m’a donné la clé de la réussite de ma mission. Ses encouragements, sa haute sollicitude et ses gestes magnanimes renforcent ma conviction et me donnent chaque jour la force et le courage de continuer », avait-elle annoncé avec beaucoup d’émotions.

Son travail était également reconnu au delà des frontières du Maroc. En France, elle avait été récompensée par la Légion d’honneur en 2013. Très reconnaissante, elle avait souligné une « reconnaissance envers le Maroc qui est le seul pays arabo-musulman à avoir fourni autant d’efforts en matière des droits de la femme et des mères célibataires ». Aujourd’hui, c’est tout un pays qui pleure une femme généreuse, ouverte et qui a changé les mentalités grâce à son courage et ses actes exceptionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici