Dans TPMP, la tante de Bryan évoque des scènes épouvantables sur la « maison de l’horreur »

0
140

Il y a quelques mois de cela sort un livre de Camille Kouchner qui va choquer le public. Ce livre, c‘est Familia Grande et il y dénonce les actes de son beau-père envers son frère pendant des années. 

En effet, ce dernier aurait abusé sexuellement du frère de Camille Kouchner pendant des années. Le pire dans tout cela, c’est que de nombreuses personnes auraient été au courant de cette situation horrible. 

En effet, Camille Kouchner raconte que les amis proches étaient au courant et que même sa mère le savait. Toutefois, personne ne fera jamais rien et son frère subira ces sévices pendant des années.

Une histoire qui fait froid dans le dos et qui a aussi eu l’effet de libérer totalement la parole sur des sujets comme celui de l’inceste. On a alors découvert énormément de témoignages horribles à propos de cette situation. 

Comme on vous le disait dans les mois qui vont suivre, la parole va se libérer sur le sujet de l’inceste, mais aussi plus largement sur le sujet des violences que peuvent subir de jeunes enfants de la part de membres de la famille et parfois même de leurs parents. 

Malheureusement, oui, parfois les tortionnaires des enfants, ce sont leurs propres parents et on en a encore eu un exemple il y a quelques jours avec la découverte de ce que l’on a appelé la maison de l’horreur. 

Dans cette maison, toute une fratrie était persécutée par leurs propres parents. Ceux-ci ont été arrêtés et depuis les enfants de la maison des horreurs témoignent de la violence de leur vie. C’est par exemple le cas de Bryan qui a  fait un passage dans TPMP. 

Les policiers découvrent la maison des horreurs 

Toute cette histoire commence par un signalement. En effet, une personne dont on ne connaît pas l’identité commence à avoir des doutes sur ce qu’il se passe réellement dans la maison des horreurs et décide de le signaler. 

Cette personne va alors remonter l’information à la protection de l’enfance qui va décider d’envoyer la police pour faire une inspection de ce signalement et ce qu’ils découvrent dépasse tout ce qu’ils peuvent imaginer. 

En effet, quand les policiers arrivent dans la maison des horreurs, ils découvrent deux enfants âgés respectivement de deux et cinq ans qui sont attachés à une chaise pour ne pas qu’ils puissent bouger. 

Ces enfants, ils sont dans un état d’hygiène qui est déplorable et les découvertes des policiers dans cette maison de l’horreur ne s’arrêtent pas là. En effet, la maison en général est dans un état d’hygiène déplorable. 

De plus, elle est habitée non seulement par les deux parents, mais aussi par dix enfants âgés de 4 mois à 24 ans. C’est alors le choc dans la ville où la famille n’était pas vue comme elle a été décrite par la police.

Une histoire qui a choqué le pays

Mais si cette histoire de la maison des horreurs a fortement choqué la petite ville où la famille était justement connue et appréciée de nombreuses personnes, elle a aussi rapidement fait le tour du pays. 

En effet, bien que certaines informations autour de la maison des horreurs soient fausses comme le fait que les deux petits retrouvés attachés soient recouverts d’excrément, rapidement, le public est ému. 

Ils imaginent le calvaire qu’ont dû vivre ces enfants avec les violences qui durent depuis tellement d‘années que celles commises sur les enfants les plus vieux sont même tombées sous le coup de la prescription ! 

Plus de précision sur la maison des horreurs 

Récmemtn, c‘est Bryan, l’un des enfants vivant dans cette maison des horreurs qui est venu témoigner sur la vie à l’intérieur de cette maison en compagnie de sa tante qui n’avait aucune idée de ce qu’il s‘y passé. 

Mais un jour, elle est rentrée et elle a vu ses deux nièces attachées au canapé devant la télévision et elle a compris que quelque chose clochait. Depuis, elle essaye d’être un soutien pour tous ses neveux et nièces, dont Bryan. 

Ce dernier a d’ailleurs indiqué que selon lui le nom maison des horreurs qui a été donné dans les médias à sa maison était trop faible. Il garde en mémoire tous ces épisodes de violence qu’il a subis au cours de ses 21 ans et ne les souhaite pas même à ses pires ennemis. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici