Corinne Masiero, victime d’inceste – elle livre un témoignage épouvantable

0
221

Elle est une figure emblématique du petit et du grand écran. Corinne Masiero a marqué les esprits avec son talent indéniable. Mais derrière sa joie de vivre et sa personnalité haute en couleur, se cache en réalité, une femme meurtrie par des années de souffrance. Aujourd’hui, elle a accepté de levé le voile sur l’inceste dont elle a été victime durant de nombreuses années, alors qu’elle n’était alors qu’une petite fille.

La comédienne Corinne Masiero, qui rencontre un succès fulgurant avec la série ‘Capitaine Marleau’, a intégré cette semaine le reportage « Inceste, le dire et l’entendre », proposé sur France 3. La star du petit écran y dévoile en exclusivité avoir été subi de l’inceste de la part de son cousin. Si aujourd’hui , elle a décidé d’en parler, c’est pour que pour que la « honte change de camp », comme elle le dit si bien.

« L’actrice, aujourd’hui âgée de 58 ans, a révélé avoir été victime des agissements de son cousin, de 10 ans son aîné, alors qu’elle était enfant », a confirmé le magazine people Public, qui souligne des faits qui ont anéanti durant de nombreuses années, celle qui est aujourd’hui une brillante comédienne.

Les faits très graves se sont déroulés alors qu’elle avait entre 8 et 13 ans. « Il ne m’a pas pénétrée mais il a pénétré mon âme », a-t-elle annoncé. Selon l’actrice, après cette tragédie, son cerveau a décidé d’occulter ce qui s’était passé, comme si rien n’avait jamais été là. Mais un jour brusquement, tout lui revient à la surface et son calvaire commence…

Durant le documentaire, Corinne Masiero a confié avoir eu : « des mécanismes de défense se mettent en place en nous pour nous protéger, le cerveau fait en sorte que l’on se cache des choses pour ne pas devenir cinglé(e), et elles réapparaissent quand on est capable de les entendre ».

Durant de nombreuses années, l’actrice a connu de nombreuses galères financières. D’ailleurs, elle n’a jamais caché avoir été SDF. Ces années difficiles l’ont poussée à « l’autodestruction », « avec la drogue, la prostitution ». Des années de calvaire durant lesquels elle ne voulait pas de remémorer les souffrances de son enfance.

Mais un jour, elle prend conscience que cette attitude ne la mènera a rien. A cet égard, elle commence une thérapie qui l’aidera à s’en sortir. « À un moment aussi, on éprouve le besoin d’aller gratter pour percer la poche de pus », a-t-elle indiqué avec son franc parler légendaire. Aujourd’hui, elle n’oublie pas ce qu’elle a traversé, mais une chose est sûre, elle ne veut pas que cela lui gâche le reste de sa vie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici