Christian Quesada ‘Les 12 coups de midi’ : retour à la case prison !

0
149

Comme l’ont indiqué Cyril Hanouna et ses chroniqueurs, ce vendredi 7 octobre, dans l’émission ‘Touche pas à mon poste’, l’ex maître de Midi, Christian Quesada va retourner en prison. Ce dernier s’est expliqué avec Cyril Hanouna au téléphone pour livrer le fond de sa pensée. Autant vous dire qu’il ne comprend pas la décision du juge, qui a décidé de le renvoyer derrière les barreaux.

Christian Quesada, qui avait gagné près de 800 000 euros lors de sa participation aux 12 coups de midi, a connu un palmarès impressionnant sur TF1. Le père de famille de 58 ans, a été accusé de détention d’images pédopornographiques et de corruption sur mineurs. Selon nos confrères, l’ancien maître de midi n’aurait pas respecté les conditions imposées par le juge.

En 2019, Christian Quesada voit son monde s’effondrer après la révélation d’un scandale hors norme. Le candidat de TF1, à la culture très étoffée est interpellé par la police pour corruption de mineures et détention et diffusion d’images pédopornographiques. Il bénéficiera d’une sortie de prison en mars 2021, mais devra respecter un suivi socio-judiciaire.

 Il s’agit « d’un dispositif imposé aux délinquants et criminels sexuels, prévoyant souvent une obligation de soins, ou interdisant de fréquenter des mineures ». Toutefois, sa libération conditionnelle a été annulée pour non présence aux rendez-vous obligatoires liés à son suivi socio-judiciaire. Aujourd’hui, le père de deux garçons serait derrière les barreaux de la prison de Perpignan.

Après sa sortie de prison en 2019, Christian Quesada, avait pris le soin de déménager dans le sud de la France. L’ancien maître de midi avait également opté pour un changement radical d’apparence, en se laissant pousser les cheveux la barbe et les cheveux afin de ne pas être reconnu dans la rue.

Jusque là, Christian Quesada vivait « en toute discrétion dans les Pyrénées-Orientales ». Selon Cyril Hanouna et son équipe, il devra purger un mois de prison pour non respect des conditions imposées par la justice. Récemment, nos confrères de Midi Libre avaient confié qu’il souffrait de ne plus voir ses deux fils, qui auraient décidé de couper les ponts avec leur père. Affaire à suivre …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici