Chantal Ladesou : ses révélations poignantes sur le décès brusque de sa mère

0
118

Il y a quelques jours, la célèbre comédienne et humoriste Chantal Ladesou a fait des confidences poignantes sur son enfance, qui a été rythmée par le bonheur mais également par une terrible tragédie. Alors qu’elle venait de célébrer son quinzième anniversaire, sa mère meurt brusquement. Un drame, qui l’a profondément marquée. « Moi, c’est l’impro totale, au théâtre comme dans la vie », a confié celle qui a décidé de ne jamais se laisser abattre.

« J’étais allée avec ma petite Austin chercher mes deux fils de 5 et 7 ans à l’école. Pendant le trajet, je leur lance : ‘Ah, tiens ! Au fait, j’arrête le métier’. Dans le rétro, j’ai vu leurs petites têtes devenir toutes tristes. Alors, j’ai dit : ‘Mais non, je rigole !’ Et j’ai continué. Ils ont été mes premiers fans », a-t-elle révélé auprès de nos confrères du Journal du dimanche, la semaine dernière.

Il faut dire que ses débuts n’étaient pas glorieux et la notoriété n’est arrivée que bien plus tard. Malgré les difficultés du métier, elle n’a jamais voulu baisser les bras. « Longtemps je n’ai pas été choisie. Je n’étais pas sûre de moi, pas à l’aise. Je ne m’étais pas rencontrée moi-même », a-t-elle confié, soulignant qu’elle a commencé à se faire confiance après 40 ans.

Avant de poursuivre : « Cela tombe bien finalement. Les enfants étaient grands. Le dimanche, j’adore traîner à La plateforme du bâtiment, certainement en souvenir de mon père. Je ne suis pas arrangée, personne ne me reconnaît. Mais quand je crie : ‘Michel tu me prends une clé de douze ?’ Les gars se figent. Ils n’en reviennent pas que je sois là ».

« Si Chantal Ladesou évoque le souvenir tendre de son père, c’est bien parce qu’il aurait aimé la voir reprendre son entreprise dans le bâtiment. Un père qu’elle décrit comme « un peu rustre », et qui ne comprenait pas totalement son souhait de devenir actrice », a rapporté la publication Voici. Concernant sa maman, Chantal Ladesou en garde un très bon souvenir. Elle était « très gaie, très chic, très Parisienne, qui s’emmerdait un peu dans le Nord », selon elle.

La mort de sa maman a été un terrible coup dur pour la jeune fille, qui a vu sa vie basculer du jour au lendemain. D’un coup, la lumière s’est éteinte », a-t-elle confié. Après la mort de sa mère, son père décide alors de l’envoyer en pension. Un nouvelle épreuve difficile pour la jeune fille, qui avait tant besoin de son père à cette époque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici